« Vers une méditerranée plus inclusive et moins inégalitaire » – Elizabeth Guigou au FEJL2016

Extrait du discours d’Elizabeth Guigou

« Dans la lutte contre la radicalisation, c’est sur la jeunesse qu’il faut s’appuyer car ce sont surtout les jeunes avec leur créativité qui nous redonnent espoir. Il nous faut des politiques beaucoup plus diversifiées pour lutter contre la radicalisation, d’où la collaboration France/Maroc pour la formation d’imams Africains et Français en vue de faire barrage aux formes extrêmes d’islamisme .

Le plus gros du travail passe essentiellement par internet aussi car les terroristes sont des professionnels de la propagande sur le web, ayant développé depuis toutes ces années plus de 10.000 sites internet, ils sont très actifs et savent manipuler les discours pour attirer les jeunes. Nous aimerions développer un partenariat avec Facebook pour s’exprimer sur les sujets qui concernent les jeunes et leur créer des remparts face à la dérive.

Si nous donnons à notre jeunesse la possibilité intellectuelle et matérielle, des mots de jeunes à d’autres jeunes seront plus efficaces qu’une communication institutionnelle.  Car additionner les identités représente une richesse incroyable et il ne faut pas que les frontières deviennent des barrages. Pour que les jeunes et les artistes puissent être mobiles et effectifs, il faut multiplier le maximum de routes légales tout en assurant la sécurité. L’Europe doit sortir de son nombrilisme et regarder vers le sud pour continuer à construire des ponts. S’appuyer sur la jeunesse pour sortir de la difficulté et retrouver l’enthousiasme et l’espoir. »

14713798_913061388833881_7950090774950900998_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *