Rendez-vous à Pékin – Sherry Thomas

 

Résumé :

Fin du XIXe siècle. Séparés par des milliers de kilomètres, une fille et un garçon qui ne se connaissent pas grandissent dans des univers hostiles et luttent pour leur survie…Elle, Ying-Ying, fille d’un Anglais et d’une concubine chinoise, initiée par un maître de l’Ordre des Déesses sans Ombre, devient experte en arts martiaux. Lui, Leighton, fuit l’Angleterre et un oncle sadique pour se lancer à la recherche de son mentor bien-aimé, jusqu’aux confins de l’Asie.Et c’est dans la cité impériale de Pékin qu’après mille aventures leurs destinées se rejoindront…

Ma chronique

Je viens de finir les 311 pages de ce roman, et je le referme avec un pincement au coeur tellement les personnages y sont attachants et l’histoire prenante.

Ce que ce livre a de particulier est qu’il nous relate deux histoires parallèles entièrement différentes puisque la première se passe à Pékin et la seconde tient lieu en Angleterre, à Starling Manor.

On y découvre l’histoire de Ying-Ying, jeune métisse chinoise/anglaise qui mène une vie bien réglée auprès de sa mère concubine de Da-Ren,prince de sang, dans la demeure de ce dernier. Ying-Ying passe une bonne partie de ses journées à s’appliquer dans ses exercices de calligraphie et à être encadrée par sa nourice, Amma. La mort de sa mère est un événement clé dans sa prise de conscience g. Car fille d’une concubine, son sort était bien incertain et il n’était pas du tout assuré que Da-Ren la prenne sous son aile. Elle devient donc la disciple d’Amah qui lui apprend la finesse des arts martiaux et comment manier les armes. Tout cela en gardant le secret, car une jeune fille n’est pas sensée être experte en la matière.

De l’autre côté de l’Angleterre, Leighton, jeune garçon attachant, vit dans une belle demeure anglaise avec son père, sa mère et son petit frère. Une famille aux abords idylliques mais qui renferme en son creux bien des secrets. Ne serait-ce que l’amitié passionnément tendre entre le père de Leighton et son ami, Herb. Les joyeux moments passés ensemble à se raconter les légendes les plus folles sur les trésors des moines bouddhistes resteront les meilleurs souvenirs du petit. Car c’est sans compter la nature despotique de son oncle Curtis, qui va ravager leur quiétude et causer un drame familial, en occurence le suicide du père de Leighton.

Il y a plusieurs aspects qui font de ce livre une bonne lecture, tout d’abord le vécu des personnages, leurs réactions face aux drames qui ont opéré dans leur vie. Leur courage et leur détermination à aller de l’avant et à dépasser leurs peurs.

On sort aussi des sentiers battus et des romances à l’eau de rose où le héros est forcément un macho arrogant et la jeune fille une énième demoiselle candide et ingénue. Voir émerger leurs traits de caractère au détour des événements vécus nous aide à comprendre ce qui a contribué à forger leur personnalité.

Pour compléter votre lecture, et comprendre où va aboutir la relation entre Ying-Ying et Leighton, plongez dans la suite avec « Mon Bel Ennemi », toujours du même auteur.

 

Personnellement, c’était une lecture vraiment agréable et très plaisante. Je regrette juste la mort de Herb et d’Amah et j’aurais apprécié plus de détails sur la formation martiale de Ying-Ying, mais ça ça doit être mon penchant qui prend le dessus haha ! Les personnages sont vraiment attachants et même les figurants donne une belle image d’ensemble à l’intrigue. Je recommande, alors bonne lecture folks !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *