Le bois des ombres – Barbara Dribbusch

Ce roman est probablement l’un des services presse les plus délectables et captivants jamais reçus. Mais quelle excellente lecture que ce livre aux allures de thriller nous plongeant en plein hôpital psychiatrique en période nazie… Il sortira demain 5 Octobre en Librairie. Merci aux Éditions les Escales de me l’avoir fait découvrir.

Présentation
Lorsque sa grand-mère, Charlotte, décède, Anne Südhausen se rend à Innsbruck pour organiser son enterrement. La vieille dame, avec qui elle a perdu contact depuis près de vingt ans, lui a laissé un bien lourd secret : des journaux intimes, qu’elle a rédigés en 1943, lors de son séjour aux « Bois des Ombres », un étrange établissement, à mi-chemin entre le sanatorium et l’hôpital psychiatrique, théâtre de terribles événements qui changèrent à jamais la vie de Charlotte.
La lecture de ces cahiers va être pour Anne source de révélations sur le passé de sa grand-mère, mais rapidement, celles-ci vont dépasser les simples secrets de famille. Pourquoi deux carnets ont-ils disparu ? Que contenaient-ils de si inquiétant ? Surtout, qui pourrait se sentir menacé par eux ?
Sous la plume de Barbara Dribbusch, passé et présent se rejoignent pour mieux s’éclairer mutuellement. Le Bois des Ombres fait partie de ces romans qui happent le lecteur dès les premières pages et le marquera pour longtemps.
Ma chronique
J’ai dévoré cette pépite en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et quel coup de coeur !
Quelle plume brillantissime qui vous plonge tout de suite dans l’intrigue, sans perdre de temps dans des chapitres superflus ou fortuits. La construction des personnages, les références à la guerre et le traitement spécifique qui en occurait, la perspicacité des protagonistes et leur profonde humanité en dépit des horreurs qui les entourent, ajouté au suspens excellemment bâti tout au long de l’histoire en font un livre que je recommande plus que vivement et qui fait partie de mes gros coups de coeur de l’année 2017.
Les personnages, mais parlons-en ! Anne, la courageuse, qui quitte tout pour se charger des funérailles de sa grand-mère longtemps perdue de vue et découvre des secrets insoupçonnés… Charlotte, cette dite mamie au passé plus que surprenant qui vouait une fascination sans pareille aux glaciers… Son séjour au sanatorium « Le Bois des Ombres » après la mort son frère jumeau en guerre et tout le pan de l’histoire que représente l’existence de pareils établissements à l’époque.
Les pensionnaires de cet établissement en pleine vallée de l’Ötztal et leur dérèglement social propre à chacun… Le docteur Amberg, tellement humain avec ses patients troublés… Lukas, le sympathique… Mimi, l’affable cuisinière et son fameux pendentif précieux… Louise, qui m’a provoqué de sérieux fous-rires avec ses répliques du genre « Le Führer ordonne, le peuple obtempère… »
La patiente extravagante qui se faisait passer pour l’actrice Zarah Leander…
Puis tous les questionnements qui découlent de la découverte de cet endroit et ses pratiques. Comment cela se faisait-il que l’établissement soit resté ouvert en temps de guerre alors que la plupart des autres sanatoriums ont été transformés en hôpitaux militaires ? Quelles méthodes douteuses pratiquait le Pr Kettenbach sur ses patients ? Comment prétend-il les libérer de leurs angoisses en les incitant à voir dans le führer une figure paternelle protectrice ? Comment cela se fait-il que les pensionnaires du Bois des ombres utilisent des noms qui ne sont pas les leurs ? Quelle est Esculape, cette organisation secrète qui vient au secours des personnes menacées par le régime du Führer ? (Familles juives, résistants O5 autrichiens…)
Qu’encourt le Docteur Amberg, accusé de cacher des réfractaires juifs et autres ennemis du Reich ?
Et puis, quelles sont ces curieuses voisines de Charlotte qu’Anne surprend à avoir les clés ? Qui est entré par effraction dans la demeure de sa défunte grand-mère pour voler les précieux carnets ? L’horrible Pr Kettenbach aurait-il un fils caché ? Combien Anne en sait-elle sur l’opération T4 ordonnée par Hitler et que le Professeur a dirigée ?
À quel moment en savoir trop devient dangereux ?
Vous l’aurez compris, le suspense est intenable et l’intrigue merveilleusement bien ficelée. Moi je suivrai désormais cette auteur de près car son premier roman est résolument un sacré coup de coeur.
Vous pouvez vous le procurer ici : http://bit.ly/2yvHl4K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *