Danse avec Dame Béatitude

Julius LeBlanc Stewart, 1889
Julius LeBlanc Stewart, 1889

Ces airs de musique grandioses envahissent la pièce, chassent ce chagrin malsain et me remplissent d’une douce quiétude…

La béatitude en ressort, toute de blanc vêtue et vient me prendre dans ses bras pour m’entraîner dans une valse royale..

Nous dansons, nous dansons & dans l’ivresse des mouvements , nous oublions le mal du monde et ses vices , nous oublions ces contrées ou les malheurs sévissent et nous plongeons dans ce bonheur où nos sens s’épanouissent…

Dans l’ivresse de nos pas, nous traçons des sillons de joie qui agrémentent l’air d’une odeur de muscat…

Comme j’aimerais que cette valse dure indéfiniment, que je voudrais incessamment baigner dans les bras de cette béatitude, m’imprégner de son parfum et m’imbiber de son odeur rosée…

Mais il faut déjà qu’elle parte, c’est une fatalité.

Un dernier baiser sur le front, une accolade furtive & elle s’en va, elle part souriante et résignée, sans même daigner se retourner…

Adieu , Béatitude !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *